Comment piloter un hélicoptère dans FS ?
avatar

Je le dis d’entrée de jeu: Le présent tutorial n’aurait pas été possible sans l’aide de R5 qui m’a fourni les premiers rudiments pour éviter de me prendre la piste dans la gueul… à chaque fois que je veux décoller avec un hélicoptère. Avec ces quelques connaissances, j’ai appris à décoller, atterrir et voyager sans danger. Je me permets même, après quelques heures de vol, de petites folies, je vous en montrerai une ici-même.

Donc, vous voulez piloter un hélicoptère, hahahahaha. Bonne chance.

J’ai essayé des centaines de fois sans y parvenir… et avec de la pratique, c’est toujours pas du tout cuit. Premier petit truc très intéressant pour vous: n’apprenez pas avec l’hélicoptère de Microsoft qui est capricieux comme une vieille harpie. Prenez plutôt l’Aerospatiale SA365N Dauphin. BEAUCOUP plus souple et docile, il vous permettra de faire vos premières manoeuvres sansforcément vous tuer.

Votre leitmotiv (à vos dictionnaires!): DOUX avec les commandes! Tout doux! Toujours toujours trèèèès doux! Sinon vous allez vous ramasser dans une vrille digne des plus récentes machines à dégueuler qu’on trouve dans les parcs d’attraction.

Donc doux. OK?

Bon. Maintenant il faut comprendre la dynamique des commandes. Retenez ceci:

Ce qui pousse les moteurs d’un avion (mettre les gaz) ajoute en fait de l’angle aux pales de l’hélice de votre hélicoptère. C’est cet angle qui vous fait monter et avancer.

N’y allez pas plein gaz, c’est de la folie! mettez les gaz graduellement, je vous montrerai comment l’évaluer tout-à-l’heure.

Ce qui fait monter ou descendre un avion, c’est-à-dire la gouverne de profondeur, c’est ce qui vous fait choisir, dans l’hélicoptère, entre avancer ou monter. En effet, si vous donnez de l’angle aux ailerons, la poussée doit ensuite être dirigée. La dirigerez-vous vers le bas (pour monter) ou vers l’arrière (pour avancer)?

MONTER

AVANCER

Ne donnez pas plus d’angle que ça à votre appareil! La poussée vers le bas deviendra insuffisante et vous tomberez. Plus l’hélicoptère pique du nez, et plus vous avancerez vite tout en montant moins haut. Plus l’hélicoptère est horizontal, et plus il monte tout en perdant de la vitesse.

LE BUT ULTIME: Créer un équilibre entre
1- la FORCE de poussée des pales de l’hélice,
2- la POUSSÉE vers le bas et
3- la POUSSÉE vers l’arrière.

Alors si vous commencez, vous comprenez que mettre plein gaz, ce n’est certainement pas la meilleure manière de trouver cet équilibre. Évidemment, en plus, pour atterrir, c’est comme pour décoller, votre vitesse devra être de zéro, et si en plus vous descendez trop vite, vous allez vous écraser, mouhahahaha.

Pas de panique, c’est moins dur que ça en a l’air. Mais c’est dur. Quand même. Faut pas rêver.

Donc comment procède-t-on pour tout ça? Commençons par entrer dans notre appareil. La vue que nous offre Microsoft est la suivante:

Ridicule. Un quart de la vue c’est le tableau de bord, un autre quart c’est noir. Peuh. Je me vais te vous arranger ça, moi. Évidemment je n’utiliserai pas tous les instruments, seulement les indispensables.

Premièrement, placez votre curseur sur la ligne blanche entre le gris et le noir à droite, et cliquez. En gardant le doigt enfoncé, descendez l’image jusqu’en bas. Ça va donner ça:

Bon. Ensuite on s’occupe de ce foutoir de tableau de bord. Je sais pas pour vous, mais moi quand j’hélicopte, c’est pour voir du pays, pas des cadrans. Placez votre curseur directement sur ce tableau de bord de mes deux, cliquez et tenez, puis faites glisser le tableau jusqu’à ce que vous n’ayez plus de visible que quatre cadrans. Quelque chose comme ça:

HAAAAA Ça soulage. Bon, vous avez les trois seuls cadrans nécessaires, le quatrième je m’en passerais mais bon, j’ai pas pu parler aux ingénieurs lors de la conception de l’appareil. Je vous explique ces cadrans ils vous seront utiles. Voyons.

Wala. Le cadran ciblé par la flèche noire, on l’oublie. C’est l’assiette (le niveau). Pas besoin, on le sait quand on est croche, et par ailleurs quand on avance normalement il FAUT être un peu croche, vous verrez avec l’expérience. Donc on l’oublie.

La flèche verte, c’est l’altimètre. Il indique à quelle altitude vous êtes et il fonctionne avec deux aiguilles: une grande (cent pieds par tour) et une petite (1000 pieds par tour, ou si vous préférez, le chiffre indiqué X 100). Donc si la petite aiguille est sur le 1 et la grande en haut, vous êtes à 100 pieds. Si la petite est entre le 1 et le 2 et que la grande est en bas, sur le 5, vous êtes à 150 pieds. OK? Bon il y a une aiguille plus fine pour les X 10000 pieds, mais c’est assez compliqué comme ça.

La flèche bleue, c’est votre vitesse. C’est vert tout le tour jusqu’à un point rouge qui est votre vitesse maximale nominale. Vous pouvez aller plus vite, mais bon. Moi je me tiens toujours à 120 noeuds, voyez, un peu avant la vitesse maxi.

J’en viens à la flèche rouge. ELLE est importante! L’aiguille indique l’angle des pales de votre hélice! A gauche comme ça, c’est le minimum. Elle descendrait davantage si vous arrêtiez le moteur. Dans le jeu, votre moteur tourne déjà à sa meilleure vitesse. Il faut savoir aussi que dans cette position, vous ne tomberez pas comme une roche: les ailerons ont déjà une poussée, insuffisante pour vous faire monter ou atterrir sans vous écraser, mais vous pouvez en pilotant vous approcher en mettant l’angle au minimum sans danger. Vous voyez à droite une zone jaune terminée par un point rouge, angle maxi nominal. Si vous mettez pleins gaz, l’aiguille va dépasser tout ça et vous devrez reconnaître Jésus-Christ comme votre unique rédempteur. Z’êtes mort.

Quand vous commencez, examinez bien l’aiguille indiquée par la flèche rouge. VOus devrez être en symbiose avec elle d’abord, ensuite avec l’altimètre et le speedomètre. Quand vous montez (doucement), examinez l’effet de vos mouvements sur l’hélico, en observant les cadrans. Bon ya le budget, c’est normal que vous crashiez quelques fois avant de réussir un vol. Pas de problème, recommencez simplement.

Vous remarquerez que l’engin a tendance à piquer du nez, ce que vous devrez contrôler. Ce mouvement est normal. Laissez doucement l’appareil prendre un peu de vitesse. Sur place, il aura toujours tendance à partir en vrille, donc prudence! Conservez le contrôle de l’appareil en gérant l’altitude, la vitesse et l’angle des pales. L’appareil avance trop lentement et ne prend plus d’altitude? Ajoutez un peu d’angle. Prudemment. Soyez toujours à l’affut de l’interaction de ces trois cadrans. Prenez de la vitesse jusqu’à environ 120… NE VOUS SERVEZ DU GOUVERNAIL DE DIRECTION QUE POUR AJUSTER L’APPAREIL, NE TOURNEZ PAAAAS! Voiiiilà. Voyez? L’appareil s’est stabilisé, il avance bien et garde son altitude. La gouverne de profondeur est probablement un maxi en position « piquer du nez ». C’est normal. Regardez le paysage, il est un peu de travers. C’est normal aussi. Vous avancez droit, voila l’objectif.

Quand vous aurez contrôlé ça, on passe à l’étape suivante, tourner. ATTENTION. Tournez leeeeeeeennnnnnntement. Faites un looooong loop. Pas de coup brusque à moins d’être assez haut pour avoir le temps de réciter un « je vous salue Marie » avant le crash. Bien! C’est ça, tournez doucement à gauche, à droite… Contrôlez l’appareil, ne le laissez jamais vous contrôler.

On passe à l’étape finale, l’atterrissage. Manoeuvre très délicate (la plus difficile). Pas grave on a le budget. Ne visez pas un atterrissage sur le H de l’héliport, c’est impossible pour le moment. Atterrissez n’importe où. Moi je me contente encore d’atterrir sur n’importe quelle zone asphaltée d’un aéroport, ça me suffit pour le moment.

Donc, on commence la manoeuvre: il faut ralentir et descendre. Un truc: ne ralentissez pas trop vite, commencez par descendre jusqu’à une altitude d’environ 2 ou 300 pieds, disons, en baissant légèrement l’angle des pales de l’hélice. Continuez d’avancer, un hélicoptère, ça freine vite, ce n’est pas un avion. Quand vous êtes sur le point de survoler la zone d’atterrissage choisie, commencer à relever le nez de l’appareil. DOUCEMENT! ATTENTION: il voudra partir en vrille. Contrôlez votre appareil! Observez la vitesse diminuer. Etes-vous en train de monter par hasard? AHA! moins de pales. Vous pouvez même les baisser un maxi. L’objectif est d’abord, ne l’oubliez pas, de CONTRÔLER l’appareil. Ne le laissez pas partir en vrille, laissez-le descendre et surtout visez à atteindre la vitesse zéro avant de toucher le sol.

Vous vous approchez un peu vite? Donnez UN PEU d’angle à vos pales. Pas trop, vous allez remonter et là, c’est délicat. Vous descendez toujours, on ajoute encore un peu d’angle. A un certain moment on obtient un nouvel équilibre de l’appareil. Il est sur place, en l’air, et il descent tout doucement. Scriiitch…. Vous êtes au sol! COUPEZ les gaz, et voilà!

Quand vous serez en mesure de faire plusieurs atterrissages consécutifs, le vrai plaisir va commencer. Et il vous prendra l’envie de choisir un hélico plutôt qu’un avion, une fois sur deux! Parce que là, vous aurez envie de « tester » un peu votre engin, de le pousser à ses propres limites puisque les vôtres les dépassent.

Ainsi, pour vous féliciter d’avoir tout lu jusqu’à la fin, je vous ai monté une petite vidéo compressée en wmv, dans laquelle vous allez voir une manoeuvre bien contrôlée, mais téméraire.

Imaginons que vous ayez pour mission de transporter un enfant qui se meurt de l’autre côté de la baie de San Francisco. Chaque seconde compte pour lui sauver la vie. Ainsi, on essaiera d’aller le plus vite possible et restant le plus bas possible, chaque pied d’altitude de trop étant une seconde de perdue. Ce que j’ai fait, j’ai décollé PLEINS GAZ (comme je vous ai dit de ne pas faire), là ya vraiment urgence. Puis j’ai donné toute la force de mon appareil sur la vitesse pour me stabiliser à 250 pieds d’altitude et un peu plus de 120 noeuds. Ensuite j’ai enlevé un peu d’angle à mes pales pour rester dans les valeurs nominales de l’appareil.

Vous verrez, si vous regardez jusqu’à la fin, que l’appareil s’éloigne très régulièrement. Bonne nouvelle, l’enfant est sauvé.

Pour voir la vidéo, cliquez ici.

Bonne chance! gnf gnf gnf…

Comment piloter un hélicoptère dans FS ?
Ce serait sympa de voter
Faite le savoir, partagez !

Laisser un commentaire