La Sarcelle : Campement
avatar

Après notre visite de la centrale La Sarcelle, nous nous rendrons, sur la prochaine vidéo, sur le campement : là où vivent (une semaine sur deux) les travailleurs d’Hydro-Québec. Le campement de La Sarcelle est situé à quelques cinq kilomètres au sud de la centrale. Un bout de vidéo, au début, montre de quoi a l’air le paysage de la Baie James. L’isolement est total. Si je faisais un accident, si je perdais le contrôle de ma voiture, je pourrais rester plusieurs heures sans aide possible. Pas de téléphone (il n’y a pas d’antenne téléphonique ici), pas de policiers, pas de circulation, sauf au début et à la fin des quarts de travail.

La première fois que je me suis rendu à un campement, le temps était sec, frais et le sol était poussiéreux. Un seul mot m’était venu à l’esprit, découvrant ces « milieux de vie » : Désolation !!! Il n’y manque que l’harmonica, le « tumbleweed » (tas d’amarante blanche, vous savez, cette boule de paille qui roule dans les westerns)… On dirait un village-champignon. Et c’est en effet ce que c’est, dans un certain sens. La Sarcelle n’est là que le temps de la construction de la centrale, terminée bientôt. Aussi, depuis le tournage de la vidéo, j’y suis retourné à quelques reprises, et à chaque fois, des bâtiments (tous temporaires) disparaissent. Dans quelques mois, on aura fait tout disparaître… et replanté des arbres.

A contrario, le confort intérieur est tout à fait surprenant. Les chambrettes sont d’une propreté irréprochable, on trouve un « dépanneur » (commerce de tous les biens de base, de friandises, etc.), un centre de santé (en cas d’urgence, un blessé ou un malade est transféré par hélicoptère), un bistro (et un groupe d’Alcooliques Anonymes, sérieux !!!), et même, au campement d’Eastmain (plus au sud mais très semblable), une patinoire sous voûte, et… une salle de quilles de quatre allées, digne des salles Brunswick !!!! Et la cafétéria, la qualité de la bouffe, je raconte pas. Du choix à ne plus savoir quoi prendre, c’est savoureux, copieux, varié, avec fromages (ici !!!) desserts incroyables…

Voici, donc, l’unique occasion (vidéo) de voir le campement de La Sarcelle, sur un territoire fermé, et appelé à disparaître sous peu. J’aurai peut-être la chance de prendre des photos, à une prochaine occasion. Pour le moment, un petit « tour de ville » pendant que c’est encore là.

P.S. Pardonnez mon prosaïsme : compte tenu de mes petites difficultés techniques ici, je vais mettre la vidéo à la fois sous forme de lien, et insérée à la page, ci-dessous. Si la mise en page ne fonctionne pas, il y aura au moins un lien !

http://www.youtube.com/watch?v=r8MYLEySN0U




La Sarcelle : Campement
Ce serait sympa de voter
Faite le savoir, partagez !

Laisser un commentaire