Osez

FAKES ET TUNING POUR LES NULS

Osez!
(Par Proteus)

1-Introduction oto6 m’a très aimablement permis de créer quelques tutoriaux pour son site. Je l’en remercie beaucoup. Je n’ai pas le sentiment d’être comme un prof qui en remontre à ses élèves, mais plutôt comme un étudiant qui fait un exposé à des collègues.

Si je prépare le présent texte en guise de premier tutorial, c’est parce que je pense qu’il peut aider son lecteur, peut-être l’inspirer, bref faire la différence entre NE PAS faire un fake et FAIRE un fake. Ce texte a donc selon moi sa place ici. Cependant, il traitera moins de technique et plus de comportement, d’attitude face aux fakes. Cela peut paraître curieux, mais j’ai le sentiment que c’est primordial. Donc je fonce: J’OSE.

2- Qu’est-ce qu’un fake? Un fake, c’est un faux-semblant, une image retouchée numériquement, dans le but de s’amuser, de profiter de capacités techniques pour « voir » ce qui n’existe pas. Un parallèle peut être fait avec la peinture, et ce parallèle me suivra tout au long de ce texte. Que fait le peintre? Il crée des images, il les reproduit à partir d’un modèle tout en retouchant les choses qu’il voit et veut changer pour obtenir une image qui le fasse rêver.

Je tiens à spécifier: j’ai dit et c’est ce que je signifie: qui LE fasse rêver. Le peintre s’occupe d’abord de ses PROPRES rêves. J’y reviendrai.

3- Soyez fier! Vous entreprenez un fake? Bravo! Oui, oui! Je ne rigole pas! Je vous demande plutôt: quelle différence y a-t-il entre vous, devant un choix d’images que vous fondrez ensemble pour en créer une de toute pièce, avec des outils comme des couleurs, des pinceaux, des règles, des canevas, et d’autre part le peintre artiste avec ses couleurs, ses règles, ses pinceaux et son chevalet? Je prétends, quand je commence un fake, que je réponds à un élan créateur qui me remplit de bien-être et que je ne trouverais pas mieux en peignant dans un champs, sauf si je m’occupe de ce que les autres en pensent.

Or justement, il n’y a que l’apparence qui change. L’opération est la même. C’est faire de l’art que de faire rire ou rêver avec du visuel, que ce soit avec peinture et pinceaux ou logiciel et couleurs d’écran.

4- Soyez humbles! Peut-être que ça fait curieux de dire ça ici, mais ça entre en suite logique de tout ce que je viens de dire. Reconnaissez que vous commencez. oto6 fait des fakes depuis longtemps, moi je commence! Aussi, quand je reçois une critique, je ne m’emporte pas. D’abord parce que c’est MOI que je réalise en faisant ce travail, ensuite parce que c’est MON rêve et pas celui d’un autre, enfin parce que je sais que je fais mon possible. Or, comme je dis souvent, ON NE COMMENCE PAS À APPRENDRE LE VIOLON EN JOUANT DU VIVALDI. On a le droit et le devoir de s’améliorer, d’aller d’un moins vers un plus. Aussi, quand pour l’image suivante:

…On m’a dit que c’était bien mais que l’image de la Volks était de moins bonne qualité que celle de la Mercedes, je me suis dit simplement « Tiens c’est vrai », c’était pertinent et j’en ai pris de la graine. Pourtant, QU’EST-CE QUE J’AVAIS TRAVAILLÉ! Je n’avais pas Paint Shop Pro 8, rien qu’un petit freeware (que j’utilise encore: l’artiste préfère ses vieux outils, quand ça fait, au bel atelier tout neuf qu’on lui a offert! LOL), et rien que pour faire l’effet métallique sur l’aile de la Volkswagen, j’ai mis des heures parce que c’était carrément fait pixel par pixel!

Si j’avais pris ombrage, je n’aurais rien appris et je me serais cantonné dans la médiocrité. Grâce à cette critique, j’ai appris qu’il vallait mieux choisir de grandes images pour travailler, qu’on rapetisse après, plutôt que de petites images qu’on agrandit. Vous aurez compris qu’au départ la photo de la Volkswagen était sensiblement plus petite que celle de la Mercedes.

Autre fakes faits à partir de photos trop petites:

Vous êtes dans une impasse? DEMANDEZ DE L’AIDE, oto6 ou d’autres se feront un plaisir de vous aider, ou FAITES DE VOTRE MIEUX. Quel que soit le résultat, ce sera VOTRE oeuvre. Prenez votre temps! En attendant je vous donne un truc: quand vous cherchez des images ou des photos pour créer un fake, utilisez comme mots-clefs:wallpapers ou fonds d’écran de préférence à photospictures ou pics. Vous trouverez probablement des images de bien meilleure qualité.

Dernier point sur le sujet de l’humilité. En fait, plutôt que « Soyez humbles », je dirais « Soyez honnêtes et indépendants ». Il y a des choses qu’on ne change pas dans le monde des arts, et parmi ces choses il y a les goûts.

J’ai l’honneur de participer au site de oto6 en présentant notamment des fakes humoristiques (qui feront l’objet d’un autre tutorial). Or, qu’est-ce qui est drôle? Qu’est-ce qui ne l’est pas? Vous avez sûrement entendu parler d’un comique qui s’est mis sur la sellette avec une blague soi-disant « de mauvais goût ». J’ai ici une pub française pour une voiture qui met une « blonde idiote » en évidence. Je JURE que si cette pub ne passait qu’une seule fois à la télé au Canada, ce serait la fin de la carrière du fabricant automobile ici et le poste de télé serait tenu de présenter des excuses publiques.

En bref, TOUT ÇA C’EST RELATIF!!! Donc, je fais des fakes que MOI j’aime et qui m’amusent ou me font rire, et je les envoie à oto6. Parfois oto6 semble s’amuser follement d’un fake que je trouve seulement amusant… vaguement…, et parfois oto6 trouve qu’un gag dont j’ai ri comme un fou n’est pas drôle du tout. Personne ne peut obliger les autres à trouver drôle ce qu’il trouve drôle, personne ne peut obliger les autres à trouver beau ce qu’il trouve beau. Aussi, il est bien entendu entre oto6 et moi qu’il ne publie sur son site que ce que LUI trouve drôle. Je serais très mal venu de m’en offusquer, peu importe le travail que j’y ai mis. Moi je garde ce que je fais dans un dossier chez moi et j’en suis tout aussi content.

Il est primordial que ce point soit bien compris de tous, afin de n’avoir jamais peur du jugement des autres et de présenter ce qu’on sait faire, et avec fierté, tout en gardant à l’esprit qu’on a toujours à apprendre et en recevant avec plaisir les critiques et les conseils. Par ailleurs, si oto6 choisit de ne pas publier un fake, quelqu’il soit et peu importe le temps qu’on y a mis, il faut se rappeler qu’ici on est chez lui, et ce n’est pas une raison pour arrêter.

5- La pub: d’accord, mais… Dernier point. Faire un fake à la va-vite pour publiciser son propre site, c’est selon moi pervertir le but de ce qu’on fait: faire rêver, rire, etc. D’accord pour s’identifier, d’accord pour signer, même pour mettre un lien (est-ce faisable?), mais l’effort doit être là. S’il-vous-plaît, ne succombez pas à cette pulsion individualiste qui ne motive qu’à se donner des prétextes… et des fakes franchement médiocres quoi qu’on en dise. Bon en disant cela je ne vise aucun fake actuellement publié, je prévois seulement.

Alors voilà. Je pense que si vous travaillez dans cet esprit, vous aller vous amuser, vous allez oser, vous allez être fier et personne ne pourra vous reprocher de passer du temps stérile. Sinon, que vaudrait la vie d’un Salvator Dali?

FAITES NOUS RIRE ET RÊVER!

Faite le savoir, partagez !

Laisser un commentaire