Plan Humain
avatar

Plan de cours

L’ÊTRE HUMAIN

Philosophie 340-102

Professeur: Stéphane Blackburn
Cégep de Victoriaville
Session Automne 2002

DEVIS MINISTÉRIEL

Philosophie: (Formation générale commune) Ensemble 2
Discipline:
Philosophie.
Pondération: 3-0-3
Unités: 2
Préalables: Ensemble 1 – FGC
Numéro du cours: 340-102-03

OBJECTIFS

STANDARD

Énoncé de la compétence

Discuter des conceptions de l’être humain.

Éléments de la compétence

1. Caractériser quelques conceptions philosophiques modernes et contemporaines de l’être humain.


2. Situer des conceptions examinées dans leur contexte et dans les courants de pensée correspondants.

 

3. Comparer des conceptions philosophiques de l’être humain à propos de problèmes actuels ou de thèmes communs.

Critères de performance

1.1 Présentation des principales caractéristiques des conceptions: concepts principes et présupposés.
1.2 Usage approprié des concepts-clés.

2.1 Exposition de certains aspects significatifs du contexte historique d’émergence de ces conceptions.
2.2 Démonstration suffisante de liens entre les conceptions et les courants de pensée dans lesquels elles s’inscrivent.

3.1 Exposé de certaines ressemblances et différences entre les conceptions.
3.2 Reconnaissance des conséquences pour la pensée et l’action des conceptions examinées.
3.3 Prise de position critique et argumentée à l’égard d’une conception.
3.4 Rédaction d’une dissertation d’au moins 800 mots.

1- Présentation du cours

Le cours de philosophie 340-102 (l’être humain) fait suite au cours de philosophie 340-103 (philosophie et rationalité) qui est son préalable obligé. Il fait partie de la formation générale commune. C’est un cours dont la pondération est 3-0-3, ce qui signifie qu’il comporte 45 heures d’enseignement et 45 heures de travaux personnels pour l’élève. Il vise à rendre ce dernier capable de discuter des conceptions modernes et contemporaines de l’être humain.

2- Contribution de ce cours de la formation générale commune en philosophie

2.1 Contribution de ce cours à la finalité institutionnelle.
Par le développement…
a) de la conscience chez l’élève de participer à une société et à un environnement interpersonnel pluralistes;
b) de son implication dans les débats et les choix actuels;
c) de sa capacité à jouer un rôle constructif en regard de ces débats;
d) de son autonomie: son sens des responsabilités, sa capacité de faire des choix éclairés par une réflexion critique à partir des conceptions étudiées, son autocritique face aux actions conséquentes;
e) de sa créativité: son ouverture d’esprit et sa créativité.

2.2 Contribution de ce cours à la formation fondamentale.
a) Par l’acquisition de notions de base d’une évaluation comparative de conceptions modernes et contemporaines de l’être humain;
b) par l’étude des différents facteurs culturels, idéologiques, sociaux et politiques qui ont favorisé l’émergence de plusieurs conceptions de l’être humain;
c) par l’étude de l’apport de différentes conceptions de l’être humain à la pensée et l’action;
d) par l’acquisition des procédés de la comparaison et de la réfutation critique;
e) par l’intervention conjointe de la philosophie avec les autres disciplines de la formation générale commune dans le développent des habiletés intellectuelles transférables.

2.3 Contribution de ce cours à la préparation à l’activité synthèse de programme.
a) Notamment par le développement intégré des habiletés intellectuelles et méthodologiques transférables, telles que la comparaison et l’appréciation critique,
b) et par la tenue d’une épreuve-synthèse finale, mesurant la compétence globale visée par le cours.

3- Objectif terminal

Rédiger une dissertation d’au moins 800 mots comparant de façon critique deux conceptions de l’être humain (dont une issue d’un auteur dont on aura lu un ouvrage), à propos d’un même thème ou problème actuel.

Précisions sur la tâche:

– L’introduction doit inclure une mise en situation, présenter la problématique et diviser le sujet.
– La dissertation doit faire l’analyse comparative des conceptions de l’être humain:
– Présentation de deux conceptions.
– Comparaison des deux conceptions sur un même thème ou problème.
– La dissertation doit présenter un examen du bien fondé des thèses et des arguments et de leurs conséquences pour la pensée et pour l’action.
– La conclusion doit inclure un résumé et une ouverture.

Contexte de performance de l’épreuve finale:

L’objectif terminal ci-dessus énonce la tâche de l’épreuve finale par laquelle se mesure ultimement la compétence visée par le cours. Les conditions de cette épreuve sont les suivantes:

– Individuellement;
– dans les heures allouées à cet effet en classe;
– disposant d’un dictionnaire de la langue française, d’une grammaire française et à l’aide d’un plan de rédaction détaillé;
– le plan de rédaction devant être remis en même temps que la dissertation.

4- Objectifs intermédiaires, séquences d’apprentissage et éléments de contenu

Séquence 1 (25%)

Objectif intermédiaire 1:
Comparer, dans un texte d’au moins 500 mots, les conceptions chrétienne, rationaliste et naturaliste de l’être humain.

 

Séquence d’apprentissage Contenu
1- Reconnaître dans un texte les éléments d’une conception de l’être humain. – Introduction.
– Distinctions entre une vision et une conception de l’être humain.
– Éléments d’une conception de l’être humain.
– Critères d’évaluation d’une conception de l’être humain.
2- Présenter les conceptions chrétienne, rationaliste et naturaliste de l’être humain. – Étude des conceptions suivantes:
a) Christianisme
b) Fixisme
c) Rationalisme (Descartes)
d) Lamarckisme
e) Darwinisme.
– Contexte d’émergence de ces conceptions.
3- Évaluer les conceptions étudiées – Éléments de critique des conceptions étudiées.
– Valeur de ces conceptions d’un point de vue philosophique.
4- Comparer les conceptions étudiées. – Comparaison des présupposés, notions et concepts utilisés.
– Rappel des liens, ressemblances et différences entre les conceptions étudiées.

Séquence 2 (25%)

Objectif intermédiaire 2:
Comparer, dans un texte d’au moins 700 mots, deux conceptions choisies parmi les suivantes: behaviorisme, sociobiologie et psychanalyse, en montrant l’importance de chacune d’elles pour analyser un même thème ou un problème actuel.

 

Séquence d’apprentissage Contenu
1- Présenter le behaviorisme, la sociobiologie et la psychanalyse – Étude des conceptions suivantes:
a) Behaviorisme
b) Sociobiologie
c) Psychanalyse (Freud)
– Contexte d’émergence de ces conceptions.
2- Évaluer les conceptions étudiées. – Éléments de critique des conceptions étudiées.
– Valeur de ces conceptions d’un point de vue philosophique.
3- Comparer les conceptions étudiées. – Comparaison des présupposés, notions et concepts utilisés.
– Rappel des liens, ressemblances et différences entre les conceptions étudiées.

Séquence 3 (10%)

Objectif intermédiaire 3:
Rédiger un plan de rédaction comparant la conception de l’auteur d’une oeuvre choisie à une autre conception, et montrant l’importance de chacune d’elles pour analyser un même thème ou un problème actuel.

 

Séquence d’apprentissage Contenu
1- Présenter le personnalisme et l’existentialisme. – Étude du personnalisme et de l’existentialisme (Sartre).
– Contexte d’émergence de ces conceptions.
2- Évaluer les conceptions étudiées – Éléments de critique des conceptions étudiées.
– Valeur de ces conceptions d’un point de vue philosophique.
3- Comparer les conceptions étudiées. – Comparaison des présupposés, notions et concepts utilisés.
– Rappel des liens, ressemblances et différences entre les conceptions étudiées.
4- Rédiger le plan d’une dissertation comparative. – Préparation supervisée d’un plan de rédaction.

5- Modalités d’évaluation

5.1 Évaluation formative.
L’acquisition de la compétence, selon le niveau défini par l’objectif intermédiaire d’une étape donnée, implique une pratique d’évaluation formative en fonction des objectifs d’apprentissage. Aussi, au cours de l’étape, on proposera des exercices visant à assurer la maîtrise des éléments de la séquence, lesquels sont des préalables essentiels à l’atteinte des éléments de la compétence de l’étape. L’évaluation des exercices jaugera la progression de l’apprentissage, permettant la détection d’éventuelles difficultés pouvant donner lieu à des interventions correctives. A travers cette évaluation, on s’efforcera de bien faire saisir les critères sur lesquels elle s’appuie, ceci dans le but de favoriser l’autonomie de l’élève face à l’appréciation de son travail.

5.2 Évaluation sommative.
Les dates de remise ou d’exécution des travaux sommatifs seront indiquées en classe.

5.3 Évaluation de la qualité de la langue.
Toute production écrite doit être compréhensible et rédigée dans un français acceptable sans quoi le professeur pourra exiger la reprise du travail. De plus, en cours de correction, une proportion de 10% de la note de toute production écrite sera réservée à l’appréciation de la maîtrise de la langue (orthographe, grammaire et syntaxe).

5.4 Encadrement des élèves et disponibilité du professeur.
Le professeur encourage vivement les élèves à le consulter pour des explications plus détaillées, des questions ou pour des commentaires concernant le contenu ou le déroulement du cours. Bien qu’on puisse le rencontrer en tout temps sur semaine à l’intérieur du collège (compte tenu de son horaire de cours et des réunions), il est toutefois recommandé de prendre rendez-vous pour une rencontre en personne.

6- Conditions pédagogiques particulières

Il incombe à l’élève de s’assurer rattraper tout retard dû à une absence, ou pour quelque raison que ce soit. Si le retard est motivé, une entente doit être prise avec le professeur. La présence aux cours est obligatoire et le professeur présume que ses élèves sont présents à chaque cours, sauf s’il est avisé.

La documentation nécessaire pour le cours se trouve sur le site http://philovicto.free.fr. L’élève aura en outre à choisir une oeuvre à lire parmi quelques suggestions du professeur. Il est recommandé d’entreprendre cette lecture tôt en session.

7- Autres dispositions

La Politique départementale d’évaluation des apprentissages (PDEA) du département de philosophie, de même que la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages (PIEA) complètent ce plan de cours.

Plan Humain
Ce serait sympa de voter
Faite le savoir, partagez !

Laisser un commentaire