Problèmatisation
avatar

La problématisation

Comment réussir une dissertation?
(Document audio format .wma de 26 minutes, libre de droits.Taille du fichier: 2 megs. Cliquez pour écouter.)

Souvent, quand on a une question ou un sujet sur lequel on doit rédiger un texte argumentatif (ou simplement un sérieux approfondissement à faire!), on ne sait pas par quel bout commencer, ou comment traiter la question ou le sujet. Ou alors on s’installe devant une feuille blanche et sans trop réfléchir, on écrit ce qui vient à l’esprit au premier abord, sans nécessairement structurer sa réflexion ou encore sans avoir saisi préalablement tous les aspects de la question ou du sujet. Pour remédier à ces lacunes, l’usage de la problématisation est nécessaire. Avant de disserter ou de discourir, il faut problématiser le sujet ou la question.

Problématiser, c’est élaborer un système cohérent de questions pertinentes autour d’une question principale pour traiter d’un sujet.

Pourquoi problématiser?

– Pour s’approprier les données d’un sujet;
– Pour clarifier le sujet à traiter;
– Pour aboutir à une thèse, une idée, une objection à discuter ou à défendre;
– Pour se préparer à rédiger un texte argumentatif ou une dissertation (hé hé hé).

DÉMARCHE À SUIVRE:

1- Comprendre le sujet ou la question (définition des concepts et liens entre eux).

2- Se doter d’une information suffisante et pertinente sur le sujet ou la question à problématiser (recherche en bibliothèque et/ou dans les journaux et revues périodiques).

3- Saisir et traiter les données de cette information (prise de notes, fiches, etc.).

4- Étaler le questionnement.
4.1 Période créative: délimiter le sujet et identifier les enjeux par:
la méthode de questions (qui, que, quoi, où, quand, comment, quel, pourquoi, etc.)
la méthode de remue-méninges (brain-storming).
4.2 Période comparative: confronter le questionnement étalé avec les exemples de problématisation fournis ci-dessous.
4.3 Période de critique et d’élagage:    identifier le fil conducteur et le lien entre les diverses questions formulées;
éliminer les questions inappropriées en les remplaçant par d’autres plus pertinentes;

4.4 Période de formulation de la question principale:    dégager la question principale autour de laquelle se greffent toutes
les autres questions; ces dernières doivent élargir et approfondir
la réflexion sur la question principale.
4.5 Période de regroupement des questions:    Regrouper les questions selon un avant et un après et selon la complémentarité et
la congruence.

5- Reformuler la question principale si nécessaire.

6- Produire un texte suivi sous le mode affirmatif et interrogatif de une à deux pages. C’est ce texte qui servira de point de départ à la rédaction d’une dissertation. A cette fin, il devra être réduit à environ 20% de la longueur de la dissertation et il devra figurer dans l’introduction.

CRITÈRES À RESPECTER

N’importe quel questionnement n’est pas une problématisation ni n’est nécessairement philosophique. Il y a des critères à respecter.

Lorsqu’on parle d’un système cohérent, cela signifie que vous devez ordonner l’ensemble de vos questions à partir d’un fil conducteur.

Des questions pertinentes, ce sont des questions qui permettent d’élargir et d’approfondir la réflexion sur la question principale.

Traiter le sujet autour d’une question principale signifie qu’il faut d’abord:

1- Bien délimiter le sujet
– en précisant le cadre et le contexte de sa réflexion
– en abordant les principaux points jugés indispensables
– en identifiant les options en présence (vue d’ensemble sur le sujet)
– en formulant la question principale.
2- Bien identifier les enjeux
– les postulats, les fondements, les conséquences
– les valeurs, croyances et intérêts reliés à la question principale.

Le texte final devra donc poser une question principale, autour de laquelle seront ordonnées des questions secondaires, questions qui seront à la fois de définition, de fait, de droit et de valeur, mais toujours en lien avec la question principale. Mais ce texte ne sera pas qu’une série de questions; il faudra aussi établir le contexte et les enjeux de la question ou du sujet traité.

Tes questions devront refléter ta compréhension du sujet et ta sensibilité aux divers aspects qu’il contient.

N.B. Des exemples seront présentés ici-même très bientôt!

Problèmatisation
Ce serait sympa de voter
Faite le savoir, partagez !

Laisser un commentaire